Les aides

En tant que parent d’enfant handicapé vous pouvez obtenir différentes aides légales. Il peut s’agir d’aides financières ou de services. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de la MDPH qui est présente à Nantes et Saint-Nazaire, mais aussi auprès des différents CLIC points d’infos de proximité qui existent un peu partout en Loire-Atlantique.

Les aides financières

L’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH)

L’AEEH peut vous être versée si vous assumez la charge d’un enfant en situation de handicap de moins de 20 ans. Vous pouvez en bénéficier quel que soit votre revenu. Cette allocation est accordée par la commission des droits et de l’autonomie des personnes en situation de handicap (CDAPH) en fonction du taux d’incapacité et d’autres éléments liés au handicap de votre enfant. Dans certains cas (réduction ou cessation d’activité, embauche d’une tierce personne rémunérée, etc.), le montant de base de cette allocation peut être complété.

Si votre enfant est déjà allocataire de l’AEEH, une bourse d’adaptation peut lui être attribuée pour faire face aux dépenses de scolarité.

La prestation de compensation du handicap pour les enfants (PCH)

La PCH permet la prise en charge de certaines dépenses liées au handicap de votre enfant de moins de 20 ans. Elle comprend cinq volets différents, suivant le type d’aide demandée : aide humaine, technique, aménagement du logement et/ou du véhicule, aide.

Le congé de présence parentale

Ce congé vous permet de vous occuper de votre enfant si son état de santé nécessite votre présence et des soins contraignants. Tout salarié bénéficie alors d’une réserve de jours de congés qu’il ou elle peut utiliser suivant les besoins. Vous devez faire la demande de ce congé auprès de votre employeur au moins 15 jours avant la date de début souhaitée et vous devez fournir un certificat médical qui atteste de la gravité de la maladie, du handicap ou de l’accident. Vous obtiendrez dès lors une réserve de 310 jours ouvrés par enfant que vous pouvez utiliser dans une limite de 3 ans. Chaque fois que vous souhaitez prendre un ou plusieurs jours de congés, vous devez informer votre employeur 48 h à l’avance.

Si vous n’avez pas assez de jours de congés et votre enfant est gravement malade un ou une collègue peut vous faire dons de jours de repos.

L’Ajpa (allocation journalière du proche aidant)

Vous devez arrêter de travailler ponctuellement ou réduire votre activité pour vous occuper d’un·e proche en situation de handicap ou de perte d’autonomie ? Désormais vous pouvez recevoir l’Allocation journalière du proche aidant (Ajpa). Cette prestation vous est directement versée par la Caf ou la MSA. 

Aides pour la scolarité

Si votre enfant rencontre des difficultés liées à un handicap dans le déroulement de sa scolarité, il peut bénéficier d’une scolarité adaptée à ses besoins grâce à l’élaboration d’un Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS), précisant l’ensemble des actions et moyens à mettre en œuvre sur le plan pédagogique, éducatif, social, médical ou paramédical.

Le PPS est établi par une équipe pluridisciplinaire de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) et de représentants de l’Education Nationale. 

Aides aux transports

Vous pouvez bénéficier de cartes de transport qui vous aideront à vous déplacer avec votre enfant.

Si jamais votre enfant ne peut pas utiliser les transports en commun pour se rendre à l’école, le Département peut aider à mettre en place des solutions de transport entre le domicile et l’établissement scolaire (remboursement des frais kilométriques, taxis collectif, etc.).

Vous souhaitez échanger avec d’autres parents ?

Rejoignez la communauté des parents de Loire-Atlantique sur facebook

Retour en haut de page