Covid-19 : occuper et informer les enfants et trouver du soutien en tant que parent

La pandémie de Covid-19 bouleverse nos habitudes quotidiennes. Nous vous proposons quelques ressources à la fois pour occuper vos enfants à la maison, les faire garder si vous êtes mobilisés pour lutter contre la crise, mais aussi pour les informer sur la situation.

Dans ce dossier, nous consacrons également un paragraphe aux structures de Loire-atlantique qui continuent, pendant le confinement, d’assurer à distance un soutien aux parents et aux enfants (liste non exhaustive).

Des structures locales qui continuent à aider les parents et les enfants

Certaines structures et associations de Loire-Atlantique adaptent leurs activités et leurs ressources à la situation

  • C’est par exemple le cas de l’École des parents et des éducateurs (EPE44) qui annule ses rendez-vous, mais propose des entretiens téléphoniques.

Si vous avez besoin de parler à un psychologue, vous pouvez en faire la demande via un formulaire :

Pour les parents

Pour les jeunes

L’Epe44 , à compter du 1er avril, fait évoluer son dispositif d’écoute et met à disposition des usagers une ligne directe pour le soir et le samedi:

Tous les soirs du lundi au vendredi, de 18h à 20h et le samedi matin de 10h à 13h au 06 19 29 77 80.

  • De son côté, le Réseau des parents parfaitement imparfaits (Res’ppi) a créé un groupe Facebook "Les parents parfaitement imparfaits en période de confinement"

  • Le centre d’information sur le droit des femmes et des familles (CIDFF) de Nantes maintient son activité d’information juridique au moyen de ses permanences téléphoniques, qui ont lieu:

Le mardi et le jeudi, de 9h30 à 12h00, au 02 40 48 07 36.
Hors de ces créneaux, le CIDFF reste joignable sur l’adresse mail : cidffnantes@orange.fr

  • L’association Les Pâtes au beurre, assure un accompagnement psychologique des parents jusqu’au 11 avril 2020 inclus.

1 seul numéro de téléphone pour toute la France :

02 40 16 06 52

Du lundi au vendredi de 9h00 à 21h00

Le samedi de 9h00 à 12h00

  • Le service de médiation familiale de LINKIAA assure par téléphone les rendez-vous  d’information sur la médiation familiale.

Pour prendre rendez-vous : 02 40 49 83 27.

 

  • La Maison des adolescents de Loire-Atlantique (MDA) reste à l’écoute :

Les professionnels de la Maison des adolescents restent à l’écoute par mail mda@mda.loire-atlantique.fr

ou par téléphone :

  • MDA : 02.40.20.89.65.
  • Antenne pour l’Ouest du département : 02.51.10.75.75.
  • Antenne pour le Nord du département : 02.51.55.60.
  • Antenne pour le Sud du département : 02.28.21.44.40.

 

  • Les équipes de Cogito’Z se mobilisent :


Une hotline psychologique gratuite est ouverte à tous : 0 805 822 810

Un rendez-vous quotidien en direct sur Facebook, sur la page de Cogito’Z, avec Jeanne Siaud-Facchin pour partager de 14 heures 30 à 15 heures 30.

Une séance de méditation de Pleine Conscience tous les soirs à 18 heures 30, en direct, avec Jeanne Siaud-Facchin. Pour s’apaiser, se poser, se ressourcer. Sur la page Facebook de Jeanne Siaud-Facchin (page publique)

Vous pouvez joindre les équipes par mail, en précisant, Covid19, dans l’objet de votre mail : cogitoz@cogitoz.com

 

  • L’association les Doulas nantaises propose une écoute téléphonique à partir du 24 mars

En cette période de confinement, les femmes, les futures mamans ou les jeunes mamans peuvent se poser pleins de questions ou éprouver des difficultés face à des situations ou des décisions à prendre.

L’association vous offre la possibilité de vous écouter, vous informer et d’échanger.

Chaque mardi 2 doulas seront à votre écoute

Amandine Delord : 06 88 79 25 58

Julie Forbeau : 06 62 51 41 70

Toujours de 10h à 12h .

 

 

 



Une ressource en ligne pour la garde des enfants de 0 à 16 ans des personnels mobilisés pour lutter contre l’épidémie

Les caisses d’allocations familiales (Caf) apportent leur appui aux Préfets de Départements et aux collectivités territoriales, pour la mise en place d’un service de garde destiné aux enfants de 0 à 16 ans des personnels "prioritaires" indispensables à la gestion de la crise. Une page dédiée a été mise en ligne sur Monenfant.fr

À ce jour, les parents concernés sont :

 

  • Services de l’État (central et déconcentré) :

    • Personnels des agences régionales de santé (ARS) et des préfectures chargées de la gestion de l’épidémie.
    • Agents du Ministère des Solidarités et de la Santé chargés de la gestion de l’épidémie.

  • Professionnels de santé libéraux :

    • Médecins
    • Sages-femmes
    • Infirmières
    • Ambulanciers
    • Pharmaciens
    • Biologistes
    • etc.

  • Tous les personnels des établissements de santé.

  • Tous les personnels des établissements sociaux et médico-sociaux suivants :

    • Ehpad et Ehpa (personnes âgées).
    • Établissements pour personnes handicapées.
    • Services d’aide à domicile.
    • Services infirmiers d’aide à domicile.
    • Lits d’accueil médicalisés et lits halte soins santé.
    • Nouveaux centres d’hébergement pour sans-abris malades du coronavirus.
    • Établissements d’accueil du jeune enfant et maisons d’assistants maternels maintenus ouverts.

Si vous êtes concernés, vous pouvez remplir un questionnaire en ligne.

Une plate-forme nationale de soutien pour les familles avec un enfant en situation de handicap

Sous l’égide du Secrétariat d’État aux Personnes Handicapées, la Fédération Nationale Grandir Ensemble lance une plate-forme nationale d’écoute, d’aide et de soutien aux familles ayant un enfant en situation de handicap, avec quatre objectifs :

  • Permettre aux familles, notamment monoparentales, de bénéficier de quelques moments de répit, par une intervention de professionnels habilités à leur domicile, pour leur permettre de se reposer, de faire leurs courses, de consacrer du temps au reste de la fratrie.

  • Permettre aux familles ne pouvant pas quitter leur domicile, de bénéficier d’une aide de volontaires pour faire leurs courses de première nécessité.

  • Proposer aux familles des espaces d’écoute ou de conseil éducatif à distance pour surmonter les phases plus difficiles.

  • Accompagner les personnels soignants ou ayant une activité vitale pour le pays, lorsqu’ils sont eux-mêmes, parents d’un enfant en situation de handicap afin de trouver une solution de garde adaptée aux besoins spécifiques de leur enfant.

 

Les familles peuvent contacter l’équipe de la Plate-forme TOUS MOBILISES, du lundi au samedi (de 9h à 12h et de 14h à 17h)

au 0 805 035 800 (numéro d’appel gratuit)

 

 

Les services de PMI du Département toujours présents

Pour s’adapter à la crise du coronavirus et maintenir un service indispensable, le Département a réorganisé la PMI (Protection maternelle et infantile). En s’appuyant sur les recommandations nationales en cours, les services de PMI ont défini les missions à prioriser par leurs professionnel·les de santé.

En consultation physique

  • Les vaccinations obligatoires chez les nourrissons
    Dans ce contexte d’épidémie COVID-19, les vaccinations obligatoires ne doivent pas être retardées afin de garantir une couverture vaccinale optimale. La mission de santé préventive est maintenue avec des consultations vaccinales pour les vaccins obligatoires chez les enfants de moins de 1 an et les consultations pour les sorties précoces de maternité.

  • La surveillance des prématurés
    Les puéricultrices poursuivent la surveillance des petits poids de naissance, des prématuré·es, et des consultations urgentes d’allaitement, etc.

  • Suivis obligatoires de grossesses
    Les sages-femmes sont aussi mobilisées, notamment dans le cadre des suivis obligatoires de grossesse.

  • Des visites à domicile au cas par cas
    Pour des situations urgentes, afin de soutenir les plus vulnérables et les plus fragilisé·es, des visites à domicile pourront s’envisager au cas par cas, sur validation d’un·e médecin.

En prévision d’une situation qui perdure, le Département étudie les modalités de la téléconsultation.

Des permanences téléphoniques

Pour soutenir les familles les plus isolées, rassurer, orienter en fonction des symptômes décrits, donner des conseils, etc, des permanences téléphoniques ont été mises en place.

Ci-dessous les coordonnées pour chaque délégation :

Les lieux d’accueil des services de PMI

Sur l’ensemble du département, plusieurs espaces départementaux des solidarités – EDS - sont désormais ouverts au public, ceci dans un respect strict des règles d’hygiène et des mesures barrières.

Il s’agit pour l’instant de ceux d’Ancenis, Clisson, Saint-Nazaire Gare, Pont-Château et Pornic et Nozay A Nantes les EDS de Michelet, Chantenay et La Pilotière ouvriront en début de semaine prochaine.

Voici la liste des lieux de consultation disponible

  • Délégation d’Ancenis
    Siège de la délégation 118 rue du Maréchal Foch 44155 Ancenis Tél : 02.44.42.12.00

  • Délégation de Châteaubriant
    EDS de Nozay, 110 impasse des Terrasses de la Chesnaie Tél : 02 40 79 40 76
    Permanence téléphonique : 02.44.44.11.00
  • Délégation de Nantes
    EDS Michelet 95 boulevard Eugène Orieux 44000 Nantes Tél : 02.40.48.92.80
    À compter du 26/03/2020 EDS Chantenay 9 place de la Liberté 44100 Nantes Tél : 02.40.99.22.50
    EDS La Pilotière, 31 rue des Platanes, Tél : 02 28 23 66 70

  • Délégation du pays de Retz
    Siège de la délégation 10-12 rue du Docteur Guilmin 44210 Pornic Tél : 02.44.48.11.00

  • Délégation de Saint-Nazaire
    EDS Saint-Nazaire Gare 12 place Pierre Semard 44616 Saint-Nazaire Tél : 02.49.70.03.00
    EDS Pontchâteau 5 rue de l’Eglise 44160 Pontchâteau Tél : 02.49.70.03.

  • Délégation du Vignoble
    Siège de la délégation 2 cours des marches de Bretagne 44190 Clisson Tél : 02.44.76.40.00

Des règles très strictes

Pour accueillir parents et enfants dans le respect des consignes d’hygiène liées au coronavirus, différentes mesures ont été établies :

  • Dans les salles d’attente, toutes les revues et jeux doivent être enlevés, les chaises espacées tous les 3 mètres.
  • Désinfection très régulière des locaux, nettoyage des surfaces de travail (y compris bureau, clavier, ordinateur, poignées de porte, imprimante, etc.) par les professionnels présents dans la journée et par les professionnels du ménage hors des temps d’ouverture au public
  • Espacement des rendez-vous toutes les 45 minutes pour éviter les croisements entre familles. L’enfant doit être accompagné d’un seul parent.
  • Nettoyage des mains très régulier, respect et rappel à tous des mesures barrières. Toute l’activité de soin se fait avec des masques chirurgicaux

 

Des ressources pour occuper ses enfants

Sur ce site, vous trouverez une liste collaborative de ressources disponibles en ligne :

  • Des podcasts, des contenus audio (livres, histoires, comptines etc.)
  • Des vidéos
  • Des ressources scolaires gratuites
  • Des sites d’activités pédagogiques
  • Des jeux, des quiz

Et comme le site est collaboratif, la liste peut s’allonger.

Comment s’occuper à la maison avec trois fois rien

Le site Pomme d’Api par exemple, propose 15 exemples d’activités à pratiquer à la maison avec les enfants avec ce qu’on a sous la main.

Des manuels scolaires gratuits en ligne

Les principaux éditeurs d’éducation ont annoncé la mise à disposition exceptionnelle, gratuite et en ligne des manuels à destination des élèves.

Vous retrouverez sur le site des éditeurs d’éducation, un accès aux différents manuels.

Vous pouvez également consulter toutes les informations liées à la scolarité de votre enfant pendant l’épidémie sur le site internet de l’Académie de Nantes.

Des ressources pour informer ses enfants

Les informations sur le Covid-19 sont nombreuses et régulièrement actualisée.

Pour vous aider à mieux informer votre enfant, certains médias ont mis en ligne des dossiers spéciaux.

C’est le cas par exemple du journal Libération et de son P’tit Libé dont les équipes ont publié un dossier complet sur le Covid-19 accessible gratuitement en ligne.

Des ressources pour en parler aux enfants

Plusieurs institutions ou sites spécialisés ont mis en ligne des conseils pour aborder le sujet de l’épidémie de Covid-19 avec son enfant. C’est par exemple le cas de l’Unicef qui propose 8 conseils pour en parler avec votre enfant ou encore du site internet Parents.fr qui met à votre disposition des conseils en fonction de l’âge de votre enfant.

 

Des ressources et des informations pour les parents

  • La Caisse d’allocation familiale (Caf) a mis en ligne sur son site internet Monenfant.fr un article qui détaille à la fois les dernières informations sur l’épidémie, mais aussi comment ça se passe pour la garde de son enfant, l’école à la maison, les arrêts de travail etc.

  • La plateforme publique Psycom a mis en ligne des ressources "pour prendre soin de notre santé mentale et de celle des autres, en période d’épidémie" avec des informations sur comment prendre soin de sa santé mentale, parler aux enfants, aider les soignants ou encore se méfier des rumeurs.

  • La Société française de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent et disciplines associées (SFPEA) a mis en ligne ses recommandations et ses conseils aux parents en situation de confinement.

  • Le réseau APcomm propose sur sa chaîne Youtube, plusieurs vidéos d’accompagnement pour les parents et les enfants plutôt drôles et bien faite autour de la situation de crise, sur le théme "au secours". Vous pouvez par exemple retrouver : "Au secours, ma mère se prend pour une prof" ou encore "Au secours, mon ado refuse d’être confiné avec nous".

 

 

 

 

Vous souhaitez échanger avec d’autres parents ?

Rejoignez la communauté des parents de Loire-Atlantique sur facebook

Retour en haut de page