Le suivi de grossesse

Pendant votre grossesse, vous pouvez être suivie par votre médecin généraliste ou gynécologue et par une sage-femme. Ils ou elles peuvent vous réorienter vers d’autres professionnels. Un premier bilan a lieu au cours du premier trimestre. Ensuite, à partir du quatrième mois, une consultation mensuelle va permettre de suivre votre grossesse. Ce suivi est complété par trois échographies et un certain nombre d’examens.

Quand à lieu la première consultation ?

La première consultation doit avoir lieu avant la fin du 3ème mois de grossesse. Le médecin ou la sage-femme vous posera des questions sur votre état de santé et vos antécédents médicaux. Des conseils vous seront donnés, notamment sur l’alimentation. Le professionnel vous recommandera d’éviter toute automédication. Un bilan sanguin vous sera prescrit à l’issu d’un examen clinique médical complet qui peut comporter un frottis cervico-vaginal.  Ce bilan sanguin permettra de connaître votre statut sérologique (analyse de sang) mais aussi de dépister d’éventuelles carences (en fer notamment) et de prévenir de certaines pathologies. Un examen d’urine vous sera aussi prescrit. Il permet d’éventuellement diagnostiquer la présence de sucres dans vos urines, mais aussi une possible infection urinaire.

À l’issue de cette consultation médicale, l’échographie du 1er trimestre vous sera prescrite.

À quel rythme se font les autres consultations ?

À partir du 4e mois de grossesse, vous serez suivie tous les mois par votre médecin ou votre sage-femme. Il ou elle surveillera votre tension, votre poids, écoutera le cœur du bébé, suivra sa croissance et continuera à rechercher de sucre dans vos urines ou d’une infection urinaire.

Les échographies :

Les échographies faîtes à 12, 22 et 32 semaines d’aménorrhées (c’est à dire 3 mois, 5 mois et 8 mois à partir de l’arrêt de vos règles) sont des examens complémentaires qui s’organisent dans un temps distinct de celui des consultations.  

Les consultations des 5e et 6e mois

Une de ces deux consultations est complétée de la seconde échographie. Elle a pour objectif de rechercher d’éventuelles malformations. C’est aussi lors de cette deuxième échographie que vous pourrez demander à savoir si c’est une fille ou un garçon. Un bilan sanguin complémentaire sera à réaliser au 6e mois, notamment pour s’assurer que vous ne soyez pas anémiée.

La consultation du 7e mois

La consultation du 7e mois est complétée par la 3e échographie. Cette échographie a pour objectif de s’assurer du bon développement staturo-pondéral (poids et taille) du bébé, mais aussi de sa position dans l’utérus. 

Les consultation du 8e mois et 9e mois.

Ces deux dernières consultations se font sur le lieu de naissance choisi. En plus des examens et du suivi habituel, une de ces deux consultations sera complétée par un rendez-vous un anesthésiste pour évoquer des différents modes d’analgésie (diminution des sensations douloureuses) possibles pendant le travail et la naissance, qu’elle se passe par voie « naturelle » ou par césarienne. C’est obligatoire, même si vous ne souhaitez pas de péridurale.

Recherche du streptocoque B 

Lors d’une de ces consultations, un prélèvement vaginal est effectué à la recherche d’une bactérie : le streptocoque B. Cette bactérie est présente au niveau intestinal et ou vaginal chez environ 10% des femmes sans que cela n’occasionne de pathologie. En revanche, elle peut provoquer des infections graves chez le nouveau-né et justifie l’administration d’un traitement antibiotique préventif pendant le travail pour les femmes chez qui elle a été détectée.

À quel moment faire l’entretien prénatal précoce (EPP) ?

L’entretien prénatal précoce (EPP) est un acte devenu obligatoire dans le parcours de grossesse. C’est un entretien complémentaire aux consultations de suivi de grosses. Il s’agit d’un entretien gratuit entre un professionnel de santé et les futurs parents autour des questions que soulèvent la grossesse. C’est un temps d’échange et de discussion qui vous permet de poser toutes les questions que vous voulez sur le suivi de la grossesse, mais aussi sur le changement de vie que provoque l’arrivée d’un bébé. L’EPP peut se faire à n’importe quel moment de la grossesse, mais idéalement à partir du 4e mois.

En Loire-Atlantique, pour faire votre EPP, vous pouvez prendre rendez-vous avec une sage-femme de la PMI, ou une sage-femme, un gynécologue-obstétricien ou un médecin généraliste qui exerce en libéral.

À quoi sert le dépistage de la Trisomie 21 ?

Le dépistage prénatal a pour but d’évaluer le risque, pour l’enfant à naître, d’être porteur de trisomie 21.

Pour cela, deux examens peuvent être proposés : une prise de sang maternel (prise en charge à 100% par l’Assurance Maladie) et une échographie. Ils sont complémentaires et indépendants l’un de l’autre et permettent d’établir un niveau de risque faible ou élevé. 
Ces examens sont sans risque pour la grossesse. Ils ne sont pas obligatoires.

Que se passe-t-il en cas de pathologie grave ?

En cas de dépistage de pathologie grave, le dossier médical peut-être étudié par un centre de diagnostic anténatal (avant la naissance) afin d’envisager ou non de poursuivre la grossesse. 

Vous souhaitez échanger avec d’autres parents ?

Rejoignez la communauté des parents de Loire-Atlantique sur facebook

Retour en haut de page