Le harcèlement en milieu scolaire

Le harcèlement en milieu scolaire peut prendre différentes formes : agressions physiques ou verbales répétées, mise en place d’une situation de domination d’un élève ou d’un groupe d’élèves sur un autre, racket, vol, mais aussi moqueries ou propagation de rumeurs. Le harcèlement peut se passer au sein du collège mais également sur le chemin pour y aller, dans les transports ou encore sur internet ou les réseaux sociaux.

Que faire en cas de harcèlement ?

Les conséquences pour les enfants harcelés et victimes de violences peuvent être graves et perturber leur scolarité en entraînant une phobie ou un décrochage scolaire. Ces actes peuvent également avoir des répercussions sur le développement de votre enfant et entraîner des troubles psychologiques.

Soyez attentif, notamment lors de l’entrée en 6e où votre enfant se retrouve confronté à des élèves plus grands et plus habitués au fonctionnement du collège.

Les disputes entre enfants sont fréquentes et ne sont pas toutes signe d’un harcèlement. Cependant, soyez à l’écoute de votre enfant. Si vous minimisez ses inquiétudes, il ou elle pourrait ne plus oser se confier à vous sur ce sujet.

Si vous avez des inquiétudes, n’hésitez pas à en parler avec votre enfant et avec l’équipe pédagogique. Des associations peuvent également vous renseigner et vous accompagner.

À l’inverse si votre enfant est un harceleur ou une harceleuse, vous pouvez également vous rapprocher de l’équipe pédagogique ou d’associations, notamment de parents d’élèves, qui pourront vous conseiller.

Bon à savoir

En cas de harcèlement en milieu scolaire, vous pouvez joindre le référent académique au 02 51 81 69 25 que votre enfant soit scolarisé dans un collège public ou privé.

Témoignage

«Mon surnom, c’était Meuh »

« Ça a démarré en 5e, raconte Maïwenn, aujourd’hui âgée de 33 ans. J’étais assez timide et je n’avais pas forcément besoin d’aller vers les autres. J’avais des lunettes, une silhouette de ronde, j’étais bonne élève. Il y a eu les insultes, les vêtements qu’on me volait pendant les cours d’EPS ou que je retrouvais sous la douche. J’étais seule aux récréations. Mon surnom, c’était Meuh. Je ne l’ai pas dit à mes parents ni à mes profs mais je le vivais très mal, j’avais des angoisses et des torticolis à répétition. »  Charlotte, 19 ans, a subi du harcèlement dès le CP et jusqu’en 2nde.  « J’étais apparemment trop différente. Il y avait un garçon en particulier qui menait les autres pour me bousculer, me mettre du sable dans ma culotte, m’insulter. Je n’avais pas de copines, ou alors je servais de « bouche trou » éventuel. J’avais un coin sous le préau où j’attendais que ça passe. Je pleurais tous les matins avant d’aller à l’école. » 

Retrouvez d’autres témoignages et plus d’informations dans notre dossier "Harcèlement en milieu scolaire : prévenir et guérir"

Pour plus d’infos

Contactez le :
N° VERT « NON AU HARCÈLEMENT» : 3020
Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 20h et le samedi de 9h à 18h (sauf les jours fériés)

Le cyberharcèlement

Les adolescents passent beaucoup de temps sur internet et sur leur téléphone. Ils échangent avec leurs amis ou amies, notamment des photos, vidéos etc. via les réseaux sociaux mais également les jeux en réseau.

Si votre enfant subit des violences sur les réseaux sociaux et sur son téléphone portable, on parle de cyberviolences. Souvent, elles s’enracinent dans des violences existant au sein d’un groupe d’adolescents. Si les insultes, moqueries, humiliations, menaces, diffusion de rumeurs et/ou d’informations à caractère privé, usurpation d’identité, etc.- sont intentionnelles et se répètent, on peut parler de cyberharcèlement.

En cas de cyberharcèlement, vous pouvez appeler le 3018. Gratuit, anonyme et confidentiel, le 3018 est le numéro national pour les victimes de violences numériques. C’est le point d’entrée unique pour signaler toute situation de harcèlement et assurer une prise en charge globale et rapide de la victime.Son équipe, composée de professionnels, juristes, psychologues et experts numériques, est joignable du lundi au samedi de 9h00 à 20h00.

Si vous avez besoin d’informations et conseils sur le cyberharcèlement

Contactez le :
N° VERT « NET ÉCOUTE » : 0800 200 000
Gratuit, anonyme, confidentiel et ouvert du lundi au vendredi de 9h à 19h

Vous souhaitez échanger avec d’autres parents ?

Rejoignez la communauté des parents de Loire-Atlantique sur facebook

Retour en haut de page