Les addictions chez les ados et jeunes adultes

Avec l’adolescence peuvent arriver un certain nombre de comportements à risque. La consommation de drogues, de tabac ou d’alcool en font parfois partie. C’est une consommation qu’il ne faut pas minimiser et absolument surveiller car à l’adolescence votre enfant est particulièrement vulnérable et la consommation de certaines substances peut gravement nuire à sa santé et à son développement.

Les addictions ne concernent pas seulement la drogue. Votre enfant peut également devenir accro aux écrans ou aux jeux-vidéos.

Il ou elle peut aussi développer des troubles de l’alimentation comme l’anorexie ou la boulimie.

En cas de doutes ou d’inquiétudes, vous pouvez consulter un médecin, vous rapprocher de la Maison des adolescents de Loire Atlantique ou encore du service addictologie du CHU de Nantes qui traite aussi bien des situations liées aux troubles alimentaires que celles liées aux jeux et aux jeux-vidéos.

Les centres de soin, d’accompagnement et de prévention en addictologie (Csapa)

Les CSAPA peuvent apporter une aide psychosociale à votre enfant s’il a développé une addiction ou répondre à certaines de vos interrogations sur les conduites addictives. Les Csapa proposent des soins et un accompagnement pour toutes les conduites addictives  avec la possibilité de réorienter orientations vers des partenaires plus spécialisés. Il existe plusieurs centres en Loire-Atlantique.

Un suivi en 4 étapes

  • La première étape de cet accompagnement consiste en une l’évaluation précise de sa situation sur les plans médical, psychologique, social et relationnel. Cette évaluation tient compte aussi des expériences antérieures, réussies ou non de soin ou d’accompagnement de votre enfant. Elle prend également en compte ses capacités à évoluer et changer au moment de l’évaluation.

  • La seconde étape proposée est l’analyse de la demande du patient, notamment si c’est une démarche personnelle ou contrainte.

  • La troisième étape, en accord avec le patient, est d’envisager un changement de la situation. Ce changement peut passer par une diminution de la ou des consommations, la sobriété ou l’abstinence, mais aussi la mise ne route de démarches personnelles concernant l’organisation de la vie quotidienne.

  • La quatrième étape est celle du suivi dans la durée qui consiste à évaluer la ou les expériences de changement et d’en tenter d’autres. C’est aussi celle de la proposition des différents soins : psychothérapies individuelles, thérapies familiales, groupes thérapeutiques.

Les consultations jeunes consommateurs (CJC)

Les Capsa proposent également des consultations jeunes consommateurs (CJC). L’objectif de ces consultations est d’accueillir des jeunes consommateurs en questionnement sur leur consommation, ainsi que leur entourage. Le principe est de faire le point, éventuellement de proposer une aide, avant que la consommation ne devienne problématique.

Toutes les problématiques d’addiction peuvent être abordées dans ces lieux : l’usage d’alcool, de cannabis, la pratique de jeux vidéo ou de l’utilisation d’Internet.

Vous souhaitez échanger avec d’autres parents ?

Rejoignez la communauté des parents de Loire-Atlantique sur facebook

Retour en haut de page