Le sommeil (0 à 6 ans)

Avec l’alimentation, le sommeil est l’autre clé du développement de votre enfant et a des conséquences sur sa santé. Comme pour vous, le sommeil de votre enfant est organisé en cycles. Leur durée varie suivant l’âge. Mais plus encore que le découpage du temps de sommeil, c’est les respect de son rythme qu’il faut privilégier. 

Un sommeil qui évolue

Un bébé qui vient de naître dort entre 14 et 20 heures par jour. C’est une période importante car elle permet, entre autres, le développement du cerveau de votre bébé. Le cycle de sommeil d’un nourrisson dure environ une heure. La plupart du temps, il faudra à votre bébé un peu de temps pour trouver son rythme de sommeil. Souvent, à partir d’environ 1 mois, un rythme régulier nuit/siestes s’installe. Un peu plus tard, vers 2 ou 3 mois, les phases de sommeil paradoxal (c’est-à-dire que le cerveau reste en activité) augmentent et se stabilisent. Entre 6 mois et 2 ans, le sommeil poursuit son évolution pour finir par se stabiliser.

Position et environnement : bien coucher son bébé

Dès sa naissance, il est préférable de coucher votre bébé dans son propre lit. Les lits d’adulte, fauteuils, canapés, poufs et autres ne sont pas adaptés, même pour une courte sieste.

Pendant la nuit et pour tous les autres temps où il dort (y compris une courte sieste dans la journée), mettez votre bébé sur le dos, à plat. Un couchage sur le ventre va gêner sa respiration, un couchage sur le côté est trop instable et il risque de basculer sur le ventre. Une fois que votre bébé arrive à se retourner tout seul, vous pouvez le laisser choisir sa position. 

Température et environnement

Optez pour des siestes à la lumière naturelle et un sommeil de nuit dans l’obscurité. Cela aide votre bébé à adopter un rythme différent le jour et la nuit. Par ailleurs, la chambre doit garder une température de 18 à 20 °C, et être aérée tous les jours. Il faut également éviter les aérosols, les huiles essentielles, la fumée de tabac ou les produits chimiques dans la pièce où dort l’enfant. 

Les réveils la nuit et les troubles du sommeil

Des perturbations normales

Les perturbations du sommeil sont normales chez un enfant. Elles correspondent souvent à des périodes de transitions ou à des événement particuliers qui se sont passés dans la journée.

Avant l’âge de 5 mois, votre bébé peut avoir faim la nuit. Après 5 mois, il n’a normalement plus besoin de manger la nuit. 

Parfois les enfants arrivent à se rendormir seuls, parfois ils n’y parviennent pas et se mettent à pleurer. Il faut alors aller les rassurer, si possible en les laissant dans leur lit.

Mais un enfant qui pleure la nuit peut également le faire dans son sommeil paradoxal, il n’est pas forcément réveillé. Il faut parfois attendre un peu avant de le solliciter.

Si les troubles persistes, orientez vous vers un médecin ou un spécialiste. 

Les terreurs nocturnes

Les terreurs nocturnes font partie, avec les cauchemars et le somnambulisme de ce qu’on appelle la parasomnie. C’est-à-dire, quelque chose qui vient perturber le sommeil. Ces perturbations sont, la plupart du temps, liées à des facteurs extérieurs comme le bruit, le stress, l’activité physique ou la fatigue.

Les terreurs nocturnes apparaissent entre les 4 et les 6 ans de l’enfant. Elles arrivent souvent en début de nuit lorsque votre enfant est en phase de sommeil profond.

Elles se caractérisent par une forte agitation, des suées voire parfois des cris et s’arrêtent souvent d’un seul coup et la plupart du temps, votre enfant ne se rend même pas compte de l’événement et il ne s’en souvient pas au réveil.

Si elles persistent ou sont très régulières, n’hésitez pas à consulter votre médecin.

L’énurésie nocturne ou le pipi au lit

L’apprentissage de la propreté la nuit peut être plus long pour certains enfants qui mouillent encore leur lit à 7 ou 8 ans, voire plus. Faire pipi au lit la nuit, n’est pas une maladie ou un trouble, mais vous pouvez, si vous le souhaitez, en parler avec un professionnel ou une professionnelle de santé. 

Les siestes

Autour de ses 6 mois, votre bébé fait en moyenne 3 siestes par jour :

  • une dans la matinée,
  • l’autre au début de l’après-midi
  • et la dernière en fin de journée.

Cette dernière sieste disparaît en général entre 9 mois et un an.

La première de la journée, le matin, s’arrête autour des un an et demi.

Seule la sieste du début d’après-midi continue jusqu’aux 5 ou 6 ans de votre enfant.

D’une manière générale, la durée du temps passé à dormir dans la journée baisse rapidement autour des 2 ans de votre enfant et commence à disparaître à partir de 3 ans.

Bon à savoir

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à en parler à d’autres parents ou à un médecin qui peuvent vous apporter des solutions et partager leurs propres expériences.

Vous souhaitez échanger avec d’autres parents ?

Rejoignez la communauté des parents de Loire-Atlantique sur facebook

Retour en haut de page