La prévention du suicide

On compte en moyenne 700 suicides par an dans la région des Pays de la Loire (source : ARS). Anticiper les signes du mal-être, communiquer, comprendre et accompagner font partie des clés de la prévention du suicide. Si vous êtes confrontés à ce genre de situation, vous pouvez trouver du soutien auprès d’associations et de structures spécialisées. 

Cela peut arriver. Votre enfant traverse une période difficile, comme l’adolescence par exemple et se sent mal dans sa peau. Il ou elle peut aussi rencontrer des problème à l’école, comme le harcèlement, ou mal vivre votre séparation ou la disparition d’un de ses parents, d’un frère ou d’un sœur, ou encore, mal vivre un chagrin d’amour ou une situation de handicap ou de maladie. Quelle qu’en soit la raison, il faut être attentif aux signes d’un mal-être grandissant. Si vous êtes inquiet, plusieurs structures peuvent vous aider vous et votre enfant. En voici quelques exemples :

 

 

L’Agence régionale de santé (ARS) propose par ailleurs un annuaire des acteurs de la prévention du suicide en Loire-Atlantique

Vous pouvez également vous rapprocher des Groupes d’entraide mutuelle (Gem) de Loire-Atlantique

Le Réseau de recherche et de prévention sur le suicide (Repères 44) a également édité une plaquette d’informations sur les ressources d’aide et de soutien que vous pouvez trouver en Loire-Atlantique en cas de perte d’un proche suite à un suicide. 

Vous souhaitez échanger avec d’autres parents ?

Rejoignez la communauté des parents de Loire-Atlantique sur facebook

Retour en haut de page