La séparation, le divorce

Une séparation, qu’elle soit voulue ou non, perturbe le quotidien de toute la famille. Vous allez devoir effectuer plusieurs démarches pour vous et pour votre enfant. À tout moment vous pouvez vous faire accompagner par des associations ou la Caf.

Rupture à la suite d’une union libre

Si vous partagiez la vie de quelqu’un en concubinage ou en union libre, vous pouvez à tout moment vous séparer de votre partenaire avec ou sans l’intervention d’un ou d’une juge.

Si vous êtes parent d’un enfant mineur, la séparation peut entraîner des conséquences liées à l’exercice de l’autorité parentale, le lieu de résidence de l’enfant et le droit de visite et d’hébergement.

Vous pouvez, avec l’autre parent, choisir de signer une convention parentale qui va fixer les règles de l’exercice de l’autorité parentale.

Vous pouvez choisir de soumettre cette convention au juge. Cette convention peut également être validée par la Caf, notamment pour  fixer le montant de la pension alimentaire.

Rupture après un Pacs

Vous ou votre partenaire pouvez mettre fin au Pacs. Il n’y a pas besoin de l’accord des deux parties pour rompre le pacte civil. En cas de litige, vous pouvez toutefois vous tourner vers le juge aux affaires familiales. Pour mettre fin à cette forme d’union, vous devez suivre certaines démarches.

Si vous avez des enfants mineurs, la séparation peut entraîner des conséquences liées à l’exercice de l’autorité parentale, le lieu de résidence de l’enfant et le droit de visite et d’hébergement.

Vous pouvez, avec l’autre parent, choisir de signer une convention parentale qui va fixer les règles de l’exercice de l’autorité parentale. Vous pouvez choisir de soumettre cette convention au juge. Cette convention peut également être validée par la Caf, notamment pour fixer le montant de la pension alimentaire.

Rupture après un mariage

Si vous êtes marié et que vous souhaitez vous séparer de votre partenaire, il existe plusieurs formes de divorces. Tout dépend des circonstances de votre séparation et de s’il y a un contentieux ou pas. Dans tous les cas, il est obligatoire de vous faire aider par un avocat ou une avocate.

Le plus courant est le divorce par consentement mutuel. C’est-à-dire que vous et votre partenaire êtes d’accord sur le divorce et ses conditions. Depuis janvier 2017, cette forme de divorce peut se faire sans passer devant un juge (sauf en cas de demande d’un enfant).
Si vous et votre partenaire parvenez à un accord, vous devez en écrire les modalités dans une convention qui doit être contresignée par vos avocats respectifs avant d’être déposée chez un notaire qui s’assurera qu’elle soit bien conforme.

Vous avez également la possibilité de rester marié mais de ne plus vivre avec votre partenaire. C’est ce qu’on appelle la séparation de corps.
Si vous et votre partenaire avez des enfants, un divorce ou une séparation de corps entraîneront des conséquences sur l’exercice de l’autorité parentale, le lieu de résidence de l’enfant et le droit de visite et d’hébergement si l’enfant est mineur et le versement d’une pension alimentaire pour un enfant mineur ou un enfant majeur à votre charge.

Des bouleversements psychologiques chez l’enfant


Une séparation n’est pas anodine pour votre enfant. Il peut arriver, lorsque ses parents se séparent, qu’un enfant ait des troubles de l’appétit ou du sommeil. Il est également possible qu’il fasse ces crises d’anxiété ou qu’il régresse dans ses acquisitions. L’enfant a besoin de stabilité et de continuité dans ses deux lieux de vie. Les changements doivent être progressifs et dans la mesure du possible, il a besoin de contacts fréquents avec ses deux parents.

 

La médiation familiale

En cas de conflit, vous pouvez faire appel à la médiation familiale : des professionnels qualifiés vous aideront à renouer le dialogue, à préserver les liens familiaux et à trouver des solutions amiables.

Paroles de pères

La Caf de Loire-Atlantique vous propose de rejoindre un groupe de  parole pour les pères séparés, divorcés ou en instance de séparation. Les séances se déroulent à la Maison de l’action sociale, Rue Marie-Thérèse Eyquem, à Nantes (près de la Caf).

Echanges et accompagnement

Deux professionnels (un travailleur social et un psychologue) animent le groupe pour faciliter la prise de parole et les échanges. Par ailleurs, un travailleur social vous accompagne au quotidien lors de votre séparation. 

Un soutien et des conseils

Le groupe peut vous apporter du soutien. Les conseils facilitent le rétablissement du dialogue avec l’autre parent et la relation avec les enfants et vous permettent de reconstruire votre projet de père.

Pour vous inscrire à temps d’information, à un groupe de parole ou prendre rendez-vous avec un travailleur social. Appelez le 02 53 55 17 02, du lundi au vendredi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 16h ou envoyer un mail à polefamille.cafnantes@cafnantes.cnafmail.fr

Parents après la séparation

La Caf propose un accompagnement aux parents après leur séparation. Vous pouvez vous adresser à la Caf si vous cherchez des informations sur l’évolution de vos droits, devoirs ou obligations, ou si vous avez besoin ou envie d’écoute, d’échange et de conseil sur la nouvelle organisation familiale. Elle peut également vous orienter vers les services proches de chez vous.

Elle organise notamment des temps d’information collectifs "Parents après la séparation" qui abordent :

  • les étapes psychologiques que vivent les parents et les enfants,
  • les aspects juridiques de la séparation,
  • les lieux d’information et de soutien près de chez vous.

Vous souhaitez échanger avec d’autres parents ?

Rejoignez la communauté des parents de Loire-Atlantique sur facebook

Retour en haut de page