L’assistance médicale à la procréation (PMA)

Consultation d’un médecin pour une démarche d’assistance médicale à la procréation

L’assistance médicale à la procréation (AMP) regroupe les différentes techniques médicales qui peuvent vous permettre, en cas d’infertilité, de concevoir une grossesse. 

 

À l’heure actuelle, pour pouvoir bénéficier de ces techniques, vous devez être un couple hétérosexuel (marié, pacsé ou en concubinage) en âge d’avoir des enfants et il faut que l’un des membres du couple soit stérile ou infertile ou que l’un des membres du couple soit porteur d’une maladie grave qui pourrait être transmise au conjoint et à l’enfant.

Un projet de loi prévoit de rendre la procréation médicalement assistée accessible aux couples de femmes et aux femmes célibataires 

Il vous sera également demandé de respecter une bonne hygiène de vie c’est à dire, par exemple, d’arrêter de fumer ou d’améliorer votre alimentation. 

Les différentes techniques

L’insémination artificielle

Dans le cadre de cette technique, l’ovulation est naturelle est naturelle, mais encadrée chez la femme (un traitement hormonal permet de stimuler les ovaires). L’acte médical consiste à déposer les spermatozoïdes dans l’utérus, afin de faciliter la rencontre entre le spermatozoïde et l’ovule (ovocyte). Cette insémination peut se faire soit avec le sperme du conjoint soit avec le sperme congelé d’un donneur anonyme. Elle est réalisée par un médecin spécialisé, sans hospitalisation.

Fécondation in vitro (Fiv)

Avec cette technique, la fécondation a lieu en laboratoire. Sous contrôle au microscope, un spermatozoïde est directement injecté dans l’ovule pour former un embryon. L’embryon est ensuite transféré dans l’utérus de la femme. 

 

Bon à savoir

Dans la plupart des cas, le recours à l’une de ces techniques peut être pris en charge par l’assurance maladie.

Vous souhaitez échanger avec d’autres parents ?

Rejoignez la communauté des parents de Loire-Atlantique sur facebook

Retour en haut de page